La formation des kinés va passer de bac+3 à bac+5

La revue de presse de la Grande Région

13/11/2018
Social

Les masseurs-kinésithérapeutes verront leur autonomie «renforcée». Ils pourront effectuer des traitements de massage et de rééducation sans prescription médicale. «Le masseur-kinésithérapeute engage sa responsabilité professionnelle dans sa pratique», insiste Lydia Mutsch.

www.lessentiel.lu, 13 novembre 2018