La formation des kinés va passer de bac+3 à bac+5

La revue de presse de la Grande Région

13/11/2018
Social

Les masseurs-kinésithérapeutes verront leur autonomie «renforcée». Ils pourront effectuer des traitements de massage et de rééducation sans prescription médicale. «Le masseur-kinésithérapeute engage sa responsabilité professionnelle dans sa pratique», insiste Lydia Mutsch.

www.lessentiel.lu, 13 novembre 2018

Nous utilisons des cookies pour assurer le bon fonctionnement du site. En le consultant, vous acceptez l’utilisation des cookies.

En savoir plus