Situation de handicap et travail en Allemagne

Mise à jour : 29/08/2019

Si l’Union européenne consacre un droit à l’autonomie et l’intégration des personnes handicapées, chaque pays demeure souverain pour déterminer, selon ses propres règles, quelles personnes sont considérées comme étant en situation de handicap.

Tout d’abord, il est important de noter que, même si chaque Etat est indépendant dans la détermination du handicap, certains principes se recoupent, tels que, par exemple, l’obligation d’emploi des entreprises.

En Allemagne, la loi impose un quota de personnes en situation de handicap: pour les entreprises privées comme publiques de 20 salariés ou plus, 5% au moins du personnel doit se trouver en situation de handicap. Si l’employeur ne respecte pas cette condition, il doit payer une taxe compensatoire calculée sur la base du taux d’emploi annuel moyen. Cette taxe est reversée au Bureau de l’Intégration (Intregationsämter).

Il existe 17 bureaux de l’Intégration en Allemagne. Ce sont des entités régionales destinées, entre autre, à mettre en place une aide à la vie professionnelle pour les personnes gravement handicapées, mettre en place des formations, des services spécialisés, etc. Elles se sont regroupées, avec les principaux organismes sociaux au sein d’une association : la Bundesarbeitsgemeinschaft der Integrationsämter und Hauptfürsorgestellen. Cela leur permet d’échanger et d’avoir plus de visibilité.

Cookies

Nous utilisons des cookies pour assurer le bon fonctionnement du site. En le consultant, vous acceptez l’utilisation des cookies.

En savoir plus